Application mobile U Snap, la vraie fausse bonne idée de JC Decaux pour un mobilier urbain interactif

Application mobile U Snap, la vraie fausse bonne idée de JC Decaux pour un mobilier urbain interactif

JC Decaud avait lancé fin d’année un service proposant aux utilisateurs de prendre en photo les affiches des marques qu’ils proposent sur leur mobilier urbain. Une très bonne idée de la part d’un acteur très loin des considérations web pour étendre son empire publicitaire au delà des arrêts de bus et de l’affichage extérieur. Mais entrer dans le monde du web nécessite une manière de penser un peu différente vis-à-vis de la concurrence pour obtenir l’attention des utilisateurs et surtout de l’expérience utilisateur à avoir. Et le partenariat avec Telequid sur cette opération ne semble pas avoir délivré tout ce que JC Decaud aurait pu en attendre.

Un potentiel fort et une promesse alléchante pour les utilisateurs

U Snap formule une promesse forte, celle d’une expérience de marque unique allant de l’affichage extérieur jusqu’à la présentation de bons de réductions et d’informations à un moment où l’utilisateur est disponible. Une valeur ajoutée très forte pour les marques qui sont toujours en compétition pour obtenir l’attention des consommateurs, quelque soit le canal de communication utilisé. Et une proposition alléchante pour les consommateurs qui sont dans un temps mort et qui potentiellement vont pouvoir se distraire en attendant le bus par exemple.

L’opportunité est forte mais pourtant le travail sur les interactions avec les utilisateurs n’est pas là. Certes l’on n’est plus au niveau du QR Code qu’il faut flasher pour accéder à une site web, après avoir téléchargé l’application permettant de lire le QR Code. Mais il reste que la barrière à l’entrée reste énorme, avec le besoin de récupérer une application sur son smartphone puis de flasher une affiche. Ce qui pourrait être valable si de réels bénéfices étaient proposés à l’utilisateur qui a pris le temps de faire ces actions.

Une expérience utilisateur qui n’est pas au niveau des attentes

En flashant l’affiche de la marque Comptoir des Cotonniers, après avoir téléchargé l’application U Snap, l’utilisateur se retrouve dirigé vers le site web de la marque. Plus précisément vers la page d’accueil de la boutique en ligne. L’expérience utilisateur se résume donc à 5 minutes passées à télécharger l’application et prendre en photo l’affiche en question pour se retrouver dirigé vers la e-boutique d’une marque. Quelle est la valeur ajoutée de cette expérience pour une marque ? quelle est la pertinence pour un utilisateur qui dispose d’un smartphone et qui peut directement surfer le site ou bien utiliser d’autres applications ? Quelle perception de la marque JC Decaux alors qu’elle tente d’innover ?

Cette initiative reste bien loin de la promesse de contenus inédits, d’offres spécifiques et plus généralement de distraction. Là où JC Decaux aurait pu devenir une place de marché pour les marques, l’afficheur montre sa méconnaissance des usages de ses utilisateurs et met ses clients, les annonceurs dans une situation peu valorisante. Et pourtant l’opportunité est bien présente, le consommateur étant inactif et disponible pour les marques. A l’heure où chaque interaction avec un consommateur devient clé dans la stratégie des entreprises, il est regrettable de voir un potentiel de renforcement de la relation marque/ consommateur malmené.

Des marques qui pas encore prêtes à s’impliquer dans la vie de leurs consommateurs

Mais dépassé cet utilisation d’un affichage pour entrer en relation avec leurs consommateurs, il est indéniable que les marques ne sont toujours pas prêtes à prendre le train du mobile. Non par manque de considération de ce support puisque tous les annonceurs et prestataires spécialisés nous rabattent depuis prêt de 10 ans que cette année « c’est l’année du mobile », mais par manque de stratégie cohérente de gestion des relations avec les consommateurs. Depuis l’email jusqu’à la pub TV en passant par le site web et les affichages extérieurs, les marques envoient et renvoient aux consommateurs la même information, sans la spécifier en fonction de l’endroit, de la disponibilité et du besoin du client/ consommateur.

Le mobile, comme les médias sociaux, renvoie à l’entreprise son incohérence en matière de stratégie de communication/ marketing où tous les canaux diffusent en masse une information rarement adaptée ni à la cible, ni à au support. Car sur les nouveaux supports, web et mobile pour être clair, il n’est pas question de publicité et de visibilité de la marque mais de gestion de la relation avec ses consommateurs et mise à disposition d’un service. Une différence qui devra être intégrée par les marques pour regagner leurs galons de marque face à des consommateurs qui sont perdus dans des choix de prestataires de plus en plus grands.

Source : de weqli

Articles Similaires

Recrutement + Social Media = Comment Adidas recrute son Social Media Catalyst

Recrutement + Social Media = Comment Adidas recrute son Social Media Catalyst

Marque + Social Media = optimiser son empreinte digitale

Marque + Social Media = optimiser son empreinte digitale

Une critique négative, une nouvelle chance de faire bonne impression : cas de Groupon

Une critique négative, une nouvelle chance de faire bonne impression : cas de Groupon

Visibilité + Réseaux Sociaux = Nouveaux enjeux et nouveaux outils

Visibilité + Réseaux Sociaux = Nouveaux enjeux et nouveaux outils