Facebook ne tuera pas Google avec Facebook Mail, mais peut-être MSN et consort

Facebook ne tuera pas Google avec Facebook Mail, mais peut-être MSN et consort

Depuis que TechCrunch a annoncé que Facebook pourrait lancer une solution d’email pour permettre à ses utilisateurs d’envoyer des emails depuis la plateforme sociale, tous les yeux se tournent vers les grands acteurs web, Google en tête, pour savoir ce que cette nouvelle fonctionnalité va changer pour eux. Google semble encore être pris pour cible, la réalité étant quelque peu différente avec Facebook qui ramène à lui la notion de portail.

« Don’t believe the hype » (ne faites pas attention à la mode)

Facebook a racheté le nom de domaine fb.com pour une somme non communiquée et devrait faire l’annonce de la mise à disposition de son service d’email ce jour. Steve Gillmor, journaliste reconnu de la Silicon Valley, a lancé un pavé dans la mare en annoncant sur TechCrunch que « Gmail est le talon d’Achille de Google » et donc qu’en passant par cette voie Facebook pourrait bien avoir la peau du premier moteur de recherche au monde. Tous les journaux numériques ont repris en coeur cette analyse.

La réalité est un peu différente cependant. Gmail n’est en rien une valeur ajoutée pour le moteur de recherche mais une pierre à la construction d’une suite logiciel web qui devrait voir le jour d’ici quelques années (quand la mode sera passée et qu’il ne restera que l’utilité) alors que Facebook Mail est l’outil ultime pour conserver l’utilisateur sur la plateforme social de Palo Alto, et ainsi le retenir le plus longtemps possible. La fonction et l’objectif de l’outil email ne sont pas les mêmes pour Facebook et Google. Tout comme l’on ne peut pas mettre en concurrence Facebook et Google.

Facebook veut croquer AOL, MSN, Yahoo! et tous les portails d’actualité

Avec un outil d’email en main, Facebook passe du statut de plateforme sociale à portail social. Portail social pour trouver des contenus proposés non pas par un moteur de recherche mais par des amis/ connaissances auxquels l’utilisateur est connecté. Portail social pour obtenir de l’information sur les marques et produits que l’utilisateur apprécie via les pages de marques ou l’outil de recherche intégré (Bing dans le cas présent). Portail social pour obtenir l’actualité « privée » de ses amis/ connaissances auxquels l’utilisateur est connecté dans sa boite email, boite email qui pourra aussi servir pour envoyer des emails personnels.

Certes, en passant sur un modèle portail Facebook devient concurrent de Google pour la publicité. Mais une concurrence indirecte, sur un marché commun mais pour des produits différents. Pour AOL, Yahoo! et les autres portails d’information, la donne est différente. Et surtout pour MSN. Avec un outil de chat intégré ne nécessitant pas d’installation sur l’ordinateur, un usage prolongé de la plateforme pour échanger des informations avec ses amis, et en obtenir via les marques qu’ils apprécient et la fonction email, Facebook se retrouve avec le même niveau de prestation que ces portails. Et plus même, avec une capacité de rétention bien supérieure aux autres marques citées.

Qu’est ce que cela va changer pour les marques

L’addition d’une nouvelle fonction email sur Facebook n’a pas de répercussion directe pour les marques déjà présentes, si ce n’est de confirmer qu’une stratégie de contenus sur Facebook est la bienvenue pour rentrer dans le format de consommation de l’information sur ce site. Une stratégie totalement différente de celle que l’on pourrait avoir Google, une stratégie qui n’est pas celle de l’optimisation du référencement, mais l’optimisation de sa capacité à voir ses contenus diffusés par des tiers. L’investissement média sera aspiré par Facebook et cette évolution semble indiquer que cet investissement média ira bien plus loin qu’une simple transposition du média planning traditionnel vers Facebook.

Cette fois-ci Facebook semble avoir livré sa stratégie pour les années à venir via cette fonction email. Une stratégie de portail qui dès lors est facilement réplicable à l’internationale et permet de rentrer dans les codes asiatiques.

Source : de weqli

Articles Similaires

Comment exploiter la puissance des réseaux sociaux pour développer votre business

Comment exploiter la puissance des réseaux sociaux pour développer votre business

Nos conseils pour être bien référencer sur google

Nos conseils pour être bien référencer sur google

Recrutement + Social Media = Comment Adidas recrute son Social Media Catalyst

Recrutement + Social Media = Comment Adidas recrute son Social Media Catalyst

Marque + Social Media = optimiser son empreinte digitale

Marque + Social Media = optimiser son empreinte digitale