fallback-image

Fanta : du faux social gaming pour s’acheter du fan

Fanta a lancé une application pour surfer sur le phénomène émergent des social games. L’objectif affirmé de cette application appelée King of The Park est de faire « vivre quelque chose d’unique au travers du jeu » selon Arnaud Leroux, Marketing Manager – North Western Europe & Nordics de Fanta. Une ambition louable mais l’exécution ne semble pas à la hauteur.

Faux Social Gaming et faux mini-site d’acquisition marketing

En étudiant cette application qui se veut appartenir au monde du social gaming, on constate que le résultat se place très loin des critères du monde dans lequel la marque souhaite se positionner. Si ce n’est l’incitation à inviter d’autres personnes à jouer au jeu King of the Park, qui permet d’obtenir des points bonus, aucune interaction entre les joueurs n’est possible. Un défaut majeur qui fait que le potentiel du social game en terme d’acquisition n’est pas présent : parmis le top 99 des meilleurs joueurs, seulement 8 passent la barre des 10 amis invités, avec une moyenne à moins de 3 amis.

L’initiative reste tout de même intéréssante, avec une volonté affichée de faire entrer l’utilisateur dans l’imaginaire de la marque. Reste que l’expérience est peu avantageuse pour la marque, comparativement à ce qui est déjà proposé par les FarmVille, CityVille et autres jeux disponibles sur Facebook. Une série de mini-jeux où il faut sauter de plateforme en plateforme ne semble pas représenter la posture de Fanta, surtout quand elle se veut « caresser dans le sens du poil à gratter », comme le précise Arnaud Leroux.

Mais ce qui laisse le plus perplexe est le fait que la marque n’aura jamais le droit d’utiliser les emails des utilisateurs Facebook participant au jeu car n’a pas demandé l’autorisation d’envoyer directement des emails aux joueurs. Ce qui revient à proposer des cadeaux aux joueurs sans que la marque puisse en tirer profit. Comme faire un mini-site événementiel sans avoir d’opt-in dans le formulaire d’inscription.

Pas d’objectif de marque mais une volonté de faire du fan

Derrière ce jeu, qui sera décliné dans différentes langues pour être déployé au niveau Européen, se présente l’objectif clairement affiché d’obtenir plus de fans. A peine l’application installée, l’utilisateur est invité à cliquer sur le bouton « J’aime » pour gagner 500 points. Une tactique simple pour inciter les joueurs à devenir fan, mais qui ne va pas plus loin que cette étape, l’animation de la page ne donnant pas l’occasion à l’utilisateur de découvrir la marque et son positionnement.

L’application semble ne pas atteindre d’objectif clairement établi à moins que la mise en place d’une communauté de concouriste autour de la marque Fanta soit un objectif. Mais peut-être n’est ce qu’une première étape vers une véritable stratégie d’animation, avec la construction d’une solide interface pour engager la cible de l’entreprise autour d’un thème fédérateur, avec une animation durable et cohérente avec l’image et la posture de la marque.

Source : de weqli

Articles Similaires

Nice :  Comment trouver des clients  ?

Nice : Comment trouver des clients ?

Faire de la publicité avec un t-shirt

Faire de la publicité avec un t-shirt

Comment exploiter la puissance des réseaux sociaux pour développer votre business

Comment exploiter la puissance des réseaux sociaux pour développer votre business

Nos conseils pour être bien référencer sur google

Nos conseils pour être bien référencer sur google