Les médias sociaux, source de trafic peu qualitative ?

Les médias sociaux, source de trafic peu qualitative ?

OutBrain, service de génération de trafic, a récemment présenté une étude sur les caractéristiques des sources de trafic. Comme on pouvait l’imaginer, le trafic provenant des moteurs de recherche est le plus pertinent pour les sites, les visiteurs acquis de cette manière étant les plus consommateurs de contenus. A l’opposé, ceux venant des médias sociaux auraient tendance à quitter rapidement le site. Ce qui amène à la conclusion qu’il n’est pas pertinent d’axer ses efforts sur la génération de trafic provenant des médias sociaux et de préférer l’acquisition de trafic via les moteurs de recherche et des sites de contenus tiers. Une bonne publicité pour Outbrain, son étude allant bien évidemment dans le sens des services que la marque propose, mais pas une évidence.

2 flux de trafic différents : découverte et compréhension

Les médias sociaux apportent un trafic différent de celui des moteurs de recherche et des sites de contenus car les utilisateurs arrivent sur les sites pour des raisons différentes. Ceux provenant de Google ou de sites média sont en recherche d’informations complémentaires et vont être en situation de visiter de nombreuses pages de votre site pour mieux comprendre la valeur ajoutée de votre marque. Ceux provenant des médias sociaux sont en découverte de votre marque ou de votre produit parce qu’ils ont cliqué sur un lien partagé par un ami ou une personne avec qui ils sont amis sur Facebook, qu’ils suivent sur Twitter, ou trouvé sur un blog.

En fonction de la raison de la venue, s’ils ne sont pas assistés, les visiteurs partiront par manque d’intérêt. Or tout l’intérêt des médias sociaux est de permettre aux utilisateurs de découvrir de nouvelles choses. Et ainsi de créer des opportunités d’améliorer la notoriété de la marque et d’acquérir facilement de nouveaux clients. Mais si l’on n’est pas capable d’accompagner le nouveau visiteur dans la découverte de la marque et ses produits, ce n’est pas uniquement la perte d’une opportunité, mais la dévalorisation de la marque qui est en jeu.

Faire évoluer les sites vers la découverte

Internet est le terrain de jeu des consommateurs, ce sont eux qui instaurent des règles tacites liées à leurs besoins et objectifs d’utilisation. Si les marques ne prennent pas en compte ces règles, elles sont assurées d’envoyer des budgets en pure perte. Car contrairement à un média traditionnel où l’utilisateur est passif, voire prisonnier, le web donne une liberté totale au consommateur qui se dirigera vers la marque qui saura répondre à son besoin. Pas vers celle qui aura le plus d’argent pour diffuser le plus de publicités.

Etrangement, Internet n’est pas le média où l’argent est roi, mais celui où l’intelligence est reine. Continuer à pousser des informations aux consommateurs sans répondre d’abord à leurs besoins se révèle aussi inutile que de donner des coups d’épée dans l’eau. Et si l’on souhaite augmenter les performances de sa marque, tant en terme de notoriété que de capacité d’acquisition de nouveaux clients, l’évolution de son site web s’avère obligatoire. Comme on l’a vu avec les sites devenus dynamiques au lieu d’être des plaquettes numériques, il est nécessaire d’intégrer la dimension « découverte » dans la stratégie de création/ évolution de son site web pour profiter de l’afflux de trafic proposé par les médias sociaux.

Source : de weqli

Articles Similaires

Recrutement + Social Media = Comment Adidas recrute son Social Media Catalyst

Recrutement + Social Media = Comment Adidas recrute son Social Media Catalyst

Marque + Social Media = optimiser son empreinte digitale

Marque + Social Media = optimiser son empreinte digitale

Une critique négative, une nouvelle chance de faire bonne impression : cas de Groupon

Une critique négative, une nouvelle chance de faire bonne impression : cas de Groupon

Visibilité + Réseaux Sociaux = Nouveaux enjeux et nouveaux outils

Visibilité + Réseaux Sociaux = Nouveaux enjeux et nouveaux outils