Qu’est-ce que le soudage MIG ?

Qu’est-ce que le soudage MIG ?

Le soudage MIG est l’abréviation de soudage sous gaz inerte. Il s’agit d’une variante du soudage à l’arc, au cours de laquelle les pièces à assembler ainsi que le matériau d’apport sont fondus par un arc électrique au point d’assemblage. Un gaz chimiquement inerte, c’est-à-dire un gaz de protection, s’écoule alors sur le point de soudage afin de le protéger de l’oxydation.

Comment se déroule le soudage MIG ?

Le poste de soudage MIG se compose d’une source de courant qui génère le courant de soudage à partir de la tension du réseau et de la torche de soudage qui y est raccordée. La torche de soudage possède en outre un raccord pour le gaz de protection et pour le fil d’apport, qui est poussé hors de la pointe de la torche à une vitesse définie. Lorsque la pointe de la torche avec le fil est maintenue contre la pièce à usiner, un arc électrique s’enflamme, fait fondre le fil et le point d’assemblage et les soude. Le gaz de protection empêche l’oxygène de pénétrer dans le cordon de soudure et d’en altérer la qualité.

Quelle est la difficulté du soudage MIG ?

En principe, le soudage MIG n’est pas plus difficile que le soudage à l’électrode, mais pour les débutants, il y a plus de paramètres qui peuvent être modifiés (intensité du courant, débit de gaz, avance du matériau, éventuellement type d’arc électrique), les postes de soudage sont donc un peu plus compliqués à utiliser. Le soudage à l’électrode a l’avantage que l’électrode et son enrobage couvrent la fonction de protection et que l’avance du matériau est définie par la combustion de l’électrode. En revanche, il est plus facile d’obtenir un cordon de soudure de qualité avec le soudage MIG. (Vous cherchez à savoir où se former en micro soudure ? Rendez-vous sur formation-micro-soudure.fr) Ainsi, celui qui sait qu’une soudure MIG est en fait nécessaire pour un travail peut tout de suite commencer avec un poste à souder MIG. Inversement, le temps passé avec un poste à souder à électrodes n’est pas perdu, car les sensations de base du soudage peuvent également être bien acquises.

Quels matériaux puis-je souder avec ce procédé ?

Le soudage MIG convient surtout aux métaux non ferreux (= non ferreux) et aux aciers fortement alliés. Les aciers normaux se prêtent mieux au soudage MAG.

De quel matériel ai-je besoin pour cela ?

Il faut un poste à souder MIG, du fil d’apport et une bouteille d’argon. Un poste à souder MIG peut en fait toujours souder MAG.

De quel gaz ai-je besoin pour le soudage MIG ?

Il faut un gaz inerte pour protéger le point de soudage de l’oxydation. Dans la pratique, il s’agit généralement de l’argon en raison de son rapport qualité-prix avantageux.

Existe-t-il différents arcs électriques pour le soudage MIG ?

Il existe différents modes de fonctionnement de l’arc électrique. Ceux-ci se distinguent par la tension, l’intensité du courant et aussi la fréquence. Dans la pratique, le soudage par impulsions s’est imposé. Dans ce cas, une tension de base et le courant qui y est associé permettent de maintenir le point d’assemblage et le fil à l’état liquide ou de les pré-fonder. Une tension d’impulsion plus élevée est superposée à une fréquence fixe, qui fait fondre une goutte définie du fil de soudage. Ainsi, la charge thermique du point de soudage est maintenue à un faible niveau, tout en utilisant des fils de diamètre plus important. La fréquence des impulsions dépend linéairement de la vitesse d’avance du fil.

Quelle est la résistance d’un assemblage soudé MIG ?

Le joint soudé MIG est de meilleure qualité qu’un joint soudé avec une électrode enrobée. De plus, il est possible de souder des combinaisons de matériaux qui ne peuvent plus ou difficilement être soudés à l’électrode. Une amélioration de la qualité est possible grâce au soudage TIG. Le W de WIG signifie tungstène et signifie que l’arc électrique ne se forme plus entre le fil et la pièce à usiner, mais entre une électrode en tungstène et la pièce à usiner. En raison du point de fusion élevé du tungstène, cette pointe ne s’use pas. Lors du soudage TIG, le fil est introduit latéralement dans l’arc électrique. En principe, le soudage TIG est donc très similaire au soudage MIG, mais le fait que le fil ne participe plus à la création de l’arc électrique permet de réaliser des soudures encore plus résistantes.

Avantages / inconvénients du procédé

Il n’y a pas d’avantages ou d’inconvénients par rapport au soudage MAG, c’est le matériau qui détermine le choix du procédé de soudage, même s’il existe aussi une zone de chevauchement. Par rapport au soudage à l’électrode, le soudage MIG donne une qualité supérieure, mais ne peut pas être réalisé à l’extérieur. Il est également possible de souder des tôles beaucoup plus fines.

Source : gasido.de

Articles Similaires

PUK BLOQUÉ : COMMENT LE DÉBLOQUER ?

PUK BLOQUÉ : COMMENT LE DÉBLOQUER ?

Comment rechercher un numéro de téléphone sur Internet ?

Comment rechercher un numéro de téléphone sur Internet ?

4 principaux avantages de la recherche par sondage

4 principaux avantages de la recherche par sondage

Micro-soudeuse pour le soudage de précision

Micro-soudeuse pour le soudage de précision